L’épidémie de dengue devrait se poursuivre dans les prochaines semaines avec une augmentation continue du nombre de cas jusqu’en avril / mai.

Dans ce contexte, la mobilisation des réunionnais est impérative : les gestes de chacun au quotidien peuvent réellement contribuer à limiter l’ampleur de l’épidémie.

1             Titre 1

La dengue se caractérise par une fièvre d'apparition brutale accompagnée d'un ou plusieurs autres symptômes : maux de tête, douleurs articulaires et/ou musculaires, sensation de grande fatigue, éruptions cutanées.

Certaines formes de peuvent être graves. En effet, dans 2 à 4% des cas, il peut y avoir évolution vers une arme sévère (2 à 5 jours après le début des symptômes). Le patient peu( alors développer des signes de gravité tels que : des formes hémorragiques. des atteintes hépatiques (foie). des défaillances cardio-vasculaires, des formes de détresse respiratoires (essoufflement). des vomissements et/ou un refus de s'alimenter chez l'enfant En fonction de l'état du patient, l'évolution peut être fatale. Enfin, dans de rares cas. la transmission de la mère à l'enfant est possible.

En 2018, 500 passages aux urgences ont été enregistrés, 155 patients ont dû être hospitalisés et 6 en sont décédés.

 

2    Titre2

Le recours aux produits répulsifs cutanés (sprays anti-moustiques) est le moyen le plus efficace pour lutter contre la propagation de la dengue. Les répulsifs cutanés sont composés d’une substance active qui éloigne les moustiques sans les tuer. Ils sont à appliquer sur toutes les parties du corps non couvertes, pendant les périodes de la journée où le risque de se faire piquer par des moustiques est le plus important (lors des activités en extérieur, surtout le matin et le soir).

sstitre1  sstitre2  sstitre3 

-les répulsifs cutanés;

-les vêtements imprégnés par spray ou trempage dans une solution insecticide (perméthrine);

-les moustiquaires sur les berceaux et les poussettes des jeunes enfants;

-en mesure d'appoint : les diffuseurs électriques, les raquettes électriques.

-la pulvérisation dans la maison de « bombes » insecticides(disponibles dans le commerce);

-la climatisation, la ventilation;


-l'utilisation de serpentin fumigène (à réserver exclusivement en extérieur).

-les bracelets anti-insectes;

-les huiles essentielles dont la durée d'efficacité,généralement inférieure à 20 minutes, est insuffisante;

-les appareils sonores à ultrasons la vitamine B1,

-l'homéopathie...

-les rubans, papiers et autocollants gluants sans insecticide.

 3     Titre3

 

La lutte contre la dengue est certes de la responsabilité des pouvoirs publics, mais leurs actions ne sont pleinement efficaces que si elles s’accompagnent d’une mobilisation collective. Aujourd’hui plus que jamais, la mobilisation active de chacun reste essentielle.Connaître et appliquer, à titre personnel et collectif, les mesures de prévention pour lutter contre le virus de la dengue, reste de loin le moyen le plus efficace pour éviter de contracter la maladie et de la transmettre à son entourage.

 

LA RESPONSABILITÉ COLLECTIVE


Supprimez les eaux stagnantes : les mesures de prévention contre la dengue reposent avant tout sur l’engagement de chacun dans l’élimination des gîtes larvaires au quotidien autour de son domicile. C’est une action à mener par tous et très régulièrement car elle permet de diminuer les densités de moustiques adultes et ainsi, les risques de transmission de la maladie.

Débarrassez-vous des déchets : quotidiennement, il est important de ne jeter les déchets et encombrants que dans les containers prévus à cet effet ou en déchetterie (et jamais dans la nature, dans les ravines ou sur la voie publique) et de respecter les jours de collectes.

LA RESPONSABILITÉ INDIVIDUELLE


Utilisez des répulsifs et protégez-vous des piqures de moustiques : la protection contre les piqures de moustiques est une mesure à mettre en oeuvre en utilisant des diffuseurs, répulsifs, vêtements couvrants ou moustiquaires. Les produits répulsifs restent le moyen le plus efficace de se protéger contre les piqures de moustiques.


Consultez immédiatement un médecin en cas d’apparition de symptômes en cas de forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête, grande fatigue.